vendredi, mai 09, 2008


..

8 commentaires:

too banal a dit…

Tout est dans la disponibilité du regard...et dans la faculté (très vite émoussée hélas chez l'Homme pressé...) de s'émerveiller de tout et de rien...
Merci de ton passage chez moi.

brigetoun a dit…

une splendeur qui me fait basculer

Anonyme a dit…

oh qu'il me met mal à l'aise cet arbre dénudé au tronc rougeâtre comme teinté de sang
que j'ai envie de le redresser pour ne plus penser que je suis tombée dans l'herbe terrassée par je ne sais quoi
vivre debout et oublier cette phrase inspirée d'un livre de Malraux: "ces chênes qu'on abat"
...ou la transformer
"ces chaînes qu'on abat"

Jean a dit…

Oui , tout est dans la disponibilité du regard .
Tout est dans la Soif de voir la beauté partout , même là où la plupart ne la voit pas .

C'est la même disponibilité du coeur qui peut transformer , qui peut faire passer des "chènes qu'on abat " aux "chaines qu'on abat " .

Pour cela , et je reviens une fois de plus sur ce que j'écris depuis quelques jours , il faut s'effacer , oublier toutes les idées reçues , oublier nos habitudes , nos concepts hérités de notre éducation , de nos parents , de la société .
Avoir une vraie soif de VOIR .
Une vraie soif d'aller vers l'Autre .
Que cet autre soit un objet , un arbre ou un être humain .

C'est cette soif , ce désir de dépassement , qui fait tomber les chaines .

Too Banal , Brigetoun et Petite Soeur , je vous souhaite une belle soirée .

Colette a dit…

"cette soif, ce dépassement de soi" pour vraiment rencontrer l'Autre, je la vis au quotidien mais, comme j'ai tenté de te l'expliquer "chez moi", elle est parfois douloureuse
Cette photo est magnifique !

NicoleA a dit…

Oui je suis d'accord avec ce que vous appelez , Jean , la disponibilité du regard, qui chez certains est naturelle et devient aussi indispensable que la respiration , car c'en est une , une respiration intérieure .

il faut aussi avoir un certain goût pour la solitude, le silence. Il faut arrêter le temps qui court trop vite... il faut savoir "être"; il faut savoir aimer , il faut regarder avec le coeur ...il faut être apte à découvrir le bonheur offert par les toutes petites choses du quotidien ...
J'ai mis en grand dans mon bureau à la maison cette citation : " la photographie c'est un arrêt du coeur une fraction de seconde "

Bonne journée Jean !

pierre a dit…

En sa nudité saisi
rien que sa nudité nue
toute nue.

hélène a dit…

Je vous remercie du commentaire laissé sur mon blog (oserais-je ajouter qu'il sonne tout à fait juste !) A bientôt et bon week end