jeudi, avril 24, 2008


....

5 commentaires:

Jean a dit…

Voici un paragraphe de Saint Exupéry , extrait de Terre des hommes , que j'aime beaucoup .

"...J'ai toujours devant
les yeux , l'image de ma première nuit de vol en Argentine , une nuit sombre où scintillaient seules , comme des étoiles , les rares lumières éparses dans la plaine .
Chacune signalait , dans cet océan de ténèbres , le miracle d'une conscience .

Dans ce foyer , on lisait , on réfléchissait , on poursuivait des confidences .

Dans cet autre , peut être , on cherchait à sonder l'espace ,on s'usait en calculs sur la nébuleuse d'Andromède .

Là , on s'aimait .

Mais parmi ces étoiles vivantes , combien de fenêtres fermées , combien d'étoiles éteintes , combien d'hommes endormis ....

Il faut bien tenter de se rejoindre.
Il faut bien essayer de communiquer avec quelques-uns de ces feux qui brûlent de loin en loin dans la campagne . "

Mireille a dit…

Magnifique et très bien choisi ce texte, Jean...
On ne peut qu'être en accord avec ces mots de Saint Exupéry...
Merci beaucoup et belle journée
P.S: du coup, j'en avais presque oublié votre photo d'arbres...des arbres sombres et dénudés ...et qui nous offrent leurs inombrables bras ouverts.....

Mathilde a dit…

Bonjour Jean,

Merci pour le petit détour vers la lune bleue, cela me permet de découvrir la différence entre "voir" et regarder. C'est mon credo, mon obsession, mon graal tout autant que la lumière et la mélodie des mots, comme celle du vent dans les grands peupliers. Je reviendrai pour lire plus attentivement et commenter par la suite, mais Saint-Exupéry est inépuisable, car « Ta citadelle mourra d’être achevée » du même titre.

Bonne journée à toi.

Jean a dit…

Merci Mireille et Mathilde pour vos mots réconfortants .

Habitant la campagne et travaillant un grand jardin , les jours de soleil sont pour moi , surtout au printemps , des jours de travail plus intense .
Je vous prie de m'excuser , je répondrai plus longuement demain .

J'ai retenu de vos plumes , des mots qui m'ont particulièrement touché : Mireille , votre " amour du silence " exprimé hier ,
Mathilde , "voir et regarder ", "lumière " et " mélodie du vent ".

Je vous demande pardon encore pour ma brièveté après votre gentillesse .

Annick a dit…

il est vraiment très émouvant d Humanité ce texte de St Exupéry,

Tan qu il y a une petite lumière, une seule, une minuscule, il y a de la vie....