mercredi, janvier 20, 2010


...

7 commentaires:

Anonyme a dit…

témoin du temps depuis longtemps passé. Beauté, sagesse, mille chemins d'une vie mystique et profonde..

anne des ocreries a dit…

Oh, l'odeur qui me revient, d'humus frais et d'humidité, de sous bois et de bord de rivière.....merci !

Pauline a dit…

an entire world, written in moss and bark - beautiful!

framboise a dit…

Belle écorce moussue, pour le plaisir de nos sens

Anonyme a dit…

..Anonyme c'était moi, Renée!

Evelyne a dit…

Chaque association végétale s'installe là où elle trouve les conditions écologiques qui lui appartiennent : les mousses dans les profondeurs de fissures humides et ombragées.

arlettart a dit…

Telle la lave jaillissante qui se répand