jeudi, juin 25, 2009




...

8 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Déconcertant, Jean, je ne cache pas un certain malaise en face de cette image...
J'hésite : une douleur ? une perte ? qu'est-ce qui s'abandonne là, se détériore ?
qu'est-ce qui subit l'injure ?

Jean a dit…

Un abandon, une déchirure ne sont pas obligatoirement des choses négatives .
Cet essai peut représenter l'abandon des habitudes ,des idées toutes faites ,des traces du passé .
Si le grain ne meurt ...

anne des ocreries a dit…

...il germe, oui, bien sûr. Tu as raison Jean...:)

Anne a dit…

Etes-vous l'auteur de ce tableau? Il a une grande force expressive. Je suis d'accord avec vous, Jean (mais oui, de temps en temps...)quant à la signification d'un passage douloureux.
Les neumes d'un "De profundis" finissent par s'élever, comme l'esprit soulage la peine et construit sur elle.
Bonne soirée.
Anne

Brigitte a dit…

C'est vrai Jean avec vous je me suis habituée à un autre regard, celui là-même qui m'accompagne surtout quand je suis dans la nature. Souvent je me suis dit,
tiens comment jean le verrait-il? Et petit à petit je me suis ouverte à mon propre regard...belle influence,
que j'ai acceptée!

ce visage là se dévisage ailleurs...

@nn@ a dit…

Il y a quelques temps que je n'étais pas passée par ici. D'où le choc de ce visage qui m'a fait aussitôt penser à ceux des Christs en croix avec quelque chose en plus... quelque chose que je ne trouve pas dans les tableaux ci-dessus mentionnés, quelque chose qui pourrait s'appeler l'espoir.

annick a dit…

ahlala que c'est fort!

Jean a dit…

Merci , merci pour ces mots si généreux .

J'avais 25 ans quand j'ai peint cet essai .
Bien entendu , je pensais au Christ en croix .
Mais je n'ai jamais ressenti la crucifiction autrement qu'un symbole de nos efforts sur nous mêmes .
Un appel de l'Absolu pour que nous tournions le dos à nos habitudes , nos concepts , nos limitations .

La tentative de libération demande de gros efforts , mais c'est aussi un espoir , une porte vers plus de lumière .

J'ai essayé de traduire cette ambivalence que vous avez perçue par l'utilisation de couleurs vives , claires , sur fond de couleurs sombres , la lumière venant d'en haut .

Encore merci pour votre gentillesse!