mercredi, février 18, 2009


...

5 commentaires:

maria-d a dit…

La peau rugueuse
de l'ancêtre des forêt
dévoile un monde imaginaire

Au premier coup d'oeil j'ai vu un personnage, plutôt sur la droite... puis très très vite une multitude de personnage dont une mère et enfant, plutôt sur la gauche

C'est vraiment très riche et très beau

Annick a dit…

Quand elle se souvient
Elle épluche l'écorce de sa main
Qui raconte
Les rides de la vie

amatamari a dit…

est un monde...

brigetoun a dit…

o dirait ma peau

Mireille a dit…

On discerne encore un peu l'arbre...mais on pourrait y voir une terre aride et crevassée...Du végétal passer au minéral...et toujours infiniment de choses à contempler et à découvrir...