vendredi, janvier 30, 2009




...

12 commentaires:

Annick a dit…

baerck à première vue,
mais je ne vois pas bien,
si cela est du poisson,
je sais qu en vrai,
j'aime bien flâner devant les étals du marché du bourg,
cela sent la mer...

Jean a dit…

Oui , Annick , c'est bien du poisson .
Mais j'ai cédé à un besoin instinctif de déformer l'original , de m'en échapper , de tenter un lien entre la chair de l'animal avec la beauté colorée des nébuleuses si bien mises en valeur par Hubble .

Annick a dit…

Et je peux vous dire, que votre photo m a fait méditée,
car j y ai vu aussi, dans mes doûtes souvent, de pas voir clair à première vue,
j y ai vu, le corps de l être de chair en intérieur, sans la vue du sang sur cette photo,
c'est tellement incroyable comme machine, l'être Humain, une machine qui aide par ses organes, à vivre, et par son cerveau, à vivre aussi...
C'est une grande réalisation l'être Humain, en dedans, en dehors, au delà, c'est dommage que souvent l'être considère trop peu qu il faut l aimer et prendre soin de son corps pour rester en vie, et faire travailler sa vie en son cerveau, tellement, pour neuroner sans immobilisme qui tue l homme en devenir, c'est si bon de penser grandir un peu...
Bonne journée, Jean.

Et puis ici, votre lieu, si calme, presque solennel avec vos images alors ce matin, cete image inhabituelle m'a étonnée...je me suis frottée les yeux?!

et puis j'aime le toucher avec la chair des poissons, pour les metter à cuire..c'est si souple.

Jean a dit…

Annick , vous avez un don de double vue !
Si j'ai eu le désir de m'évader de l'image " réaliste " de ce poisson ,si j'ai pensé aux nébuleuses , c'était avec , en arrière plan , l'image intérieure de l'être humain , avec ses différentes facettes , ses contradictions , ses ambivalences , ses hésitations , ses enthousiasmes .

Je mets rarement une légende à mes photos car je crois que c'est une sorte de manipulation du lecteur , un appauvrissement de l'image .

Mais chacune , pour moi , a un sens , est le support d'une émotion , d'un symbole , vise à atteindre ce qui résonne à l'unisson chez le lecteur.
Le sujet apparent n'est qu'un vecteur .

pierre a dit…

Beau dialogue entre vous deux, Annick et Jean, et qui pose des questions existentielles.

Rien d'inhabituel, Annick, chez Jean. Epluchures, rebuts, terres labourées, etc, sont de ses sujets préférés. Et qui me font penser à Bacon, le peintre, en particulier ici. Au-delà de la surface des choses, l'intime, le sub-lime.

pierre a dit…

Tout s'emboîte, l'infiniment grand dans l'infiniment petit.
Un amas nébuleux et galactique. Naissance et résurgences.

annick a dit…

Merci Jean et Pierre pour vos mots.

C'est vrai qu un titre guide, même si je me méfie de ma vue en lectures de mots, rien que par titmoi,
les autres comments m'éclairent ouvent aussi...

Et c'est vrai qu ici, devant une image, je reste longtemps, je peux rester parfois fort longtemps pour penser y puiser le sens profond....

merci Jean pour ce travail, qui me permet de regarder encore et encore ....avec des yeux neufs, curieux, en appétit de beautés se vivre...

BELLE SOIREE!

et puis, oui, Pierre, c'est bon d'échanger avec Jean, c'est une chance que j ai retrouvé l usage des mots, il y a quelques années, je ne pouvais plus parler, sous le poid de tropS chagrinS de vie, et puis c'est revenu, c'est beau...

BISES DE SOIREE.

maria-d a dit…

Encore un regard croisé intéressant,,, car à la vue de cette photo tout comme Pierre, j'ai pensé à la peinture de Bacon... au flot de chair chez Bacon, à ses peintures d'entrailles bousculées, au luisant ... Bacon aimait à peindre les bouches ouvertes, les cris... "J'aime le luisant et la couleur qui viennent de la bouche et j'ai toujours espéré, en un sens, être capable de peindre la bouche comme Monet peignait un coucher de soleil"... Bacon qui allait chercher son inspiration dans les abattoirs...

Sidney a dit…

Hmmmm... I would not have expected a picture like this from you... ;-)

Ces a dit…

Jean! What is this? This look like a ruptured internal organ!

arletteart a dit…

Brrrrrrr!! très bien tout ça
mais suis un peu ....mal à l'aise
Vos mots Jean Annick Maria
me touchent beaucoup
il y aurait trop à dire!! l'espace est trop court ,ici
Pensées à tous

Christineeeee a dit…

Loin de moi de penser à du poisson !
J'aurais plutôt "tenté" un morceau de canard gras qui aurait tiré au verdâtre !! (c'est la région ici !!!)

Mais l'effet est excellent, si ce n'est le goût !

Biseeeeeeeeeeees de Christineeeee