mardi, décembre 23, 2008



...

7 commentaires:

brigetoun a dit…

on dirait mes mains

Anonyme a dit…

Les blessures, même profondes, finissent-elles toujours par cicatriser?

Jean a dit…

Rien n'est figé .
Tout évolue .
Les plus belles choses comme les plus pénibles .
Toutes les cicatrices s'estompent , finissent par disparaitre .
Un nouveau soleil après l'obscurité de chaque nuit .

maria-d a dit…

Magnifique ... ce corps noué portant les stigmates de la vie...

Beau Noël ... qu'il soit de joie et de paix

Gene a dit…

Grâce à @nn@ et à son chat je fais connaissance avec votre blog... Qui invite au silence et à la contemplation... Merci!

annick a dit…

La vie est ce qu'il y a de plus précieux,
dans sa goutte, son essence,
et en goutte à goutte,
la vie elle soigne les pires blessures,
car déjà, la vie, c'est pour l'aimer, la vie,
s'aimer, d'aimer,
enlacer et aimer encore, la vie,
et après des souffrances et souffrances, des noirs de noirs, la vie est la plus forte,
et partir pour se vivre, encore...

odile b. a dit…

Bûche de la Noël
"Cacho fio ven, tout ven ben
Fague la gràci de vèire l'an que vèn,
Et se noun sian pas mai, que noun fuguen pas mens !"
=>
Cacho fio vient, tout vient bien
Que se fasse la grâce de voir l'an qui vient,
Et si nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins.

Tout le mieux pour toi, Jean !