vendredi, juin 13, 2008


..

3 commentaires:

pierre a dit…

La chevelure de Bérénice. La brosse, au soir, passant et repassant dans les cheveux, soulevait une myriade de petites étincelles fauves et de craquements électriques, brefs et aériens qui emplissaient l'air d'une jouissance souveraine.

Christineeeee a dit…

Un bonjour en passant,
L'arbre en habit rouge
Se prépare pour la nuit
en attendant le printemps...

Biseeeees de Christineeeeeee

Mon Maroc à moi a dit…

bonjour jean
je m'absente quelques semaine et je vois que ton talent perssite
bravo
j'ai un deuxieme blog sur mon voyage au maroc
a bientot
patrick