lundi, novembre 27, 2006




Encore les briques roses de Toulouse .








Vers l'abstraction .
Goudron après la pluie .


...

13 commentaires:

Evy a dit…

Un délicieux mélange de chaud et froid en ce début de semaine.
Douce chaleur des briques que le soleil vient lécher...
Et moiteur fraîche du sol
où le ciel s'est noyé.
C'est beau!!!

brigetoun a dit…

on détruit Toulouse ?
et pour la seconde une merveille, digne d'un film de Lang

zhoen a dit…

Balm.

sotavento a dit…

Autant de temps que je ne me promenait par ici!... :)

pierre a dit…

Solaire, je préfère les briques au pavé fut-il goudronné et luisant.
Belle démarche, Jean.

LE MOSQUITO a dit…

Poison. Rico poison.

miadefleur a dit…

très beau reds et les rayons de soleil me rendent chaud

cette réflexion sombre et une branche très petite sont la solitude d'hiver, quand le fait de se demander par la nature vous rend tristes, mais méditatif

quel contraste!

Sidney a dit…

Strong contrast between the two pictures. But in both images you played with the light. And as usual the result is excellent.

MB a dit…

Eau d'etain...

Francois et fier de l'Être a dit…

J'aime tes briques, elles sont chaudes.

Nathalie Dau a dit…

Superbes briques... qui me donnent faim ! Bizarre, non ?

Quant à la profondeur que prend ce goudron mouillé, elle est tout simplement magique.

patina a dit…

you are often in the exact right place at the exact right time to capture visions of beauty. your camera is always with you? i am sure it is!

Diane - Daily Walks a dit…

The first thing that came to mind when I saw the rain-slick pavement is that your images are like poems. They are quiet and rhythmic.