samedi, mai 13, 2006













...

9 commentaires:

Pierre (2) a dit…

Le clou à tête ronde s'est enfoncé dans le bois vivant. De honte, il a rouillé. Il se cache, se dissimule, se fond dans la blondeur de la planche, maintenant le lien.
Jean, ces deux clichés sont superbes.

Brenda a dit…

How can your camera reveal soft folds of fabric that is the hardness of tree bark, the rhythms of the ocean, light caressing the ridges and creases, and one of those nails is there, our imposition...

MB a dit…

Les marques du temps racontent des histoires... Moi, je voudrais voir ces images en noir et blanc!

Gérard a dit…

Le bois est beau, et on peut interpréter certaines formes, telle
une tête de mouton dans la première à droite du clou. Des planches ou des vieux meubles ?

Sylvain a dit…

Une suite au post de vendredi qui est la bienvenue! j'aime toujours autant ces marques du temps!

Ossiane a dit…

Ecorces de bronze. De vraies sculptures vivantes qui boivent le soleil de la vie. Lignes du temps qui se côtoient ou se rapprochent. C'est presque de la 3D! Bravo Jean.

Legabal a dit…

La meme planche d'arbre et chacun c'est une oeuvre d'art diferent par le lumiere et vous.

ChickyBabe a dit…

I like the texture of these images.

LyRiAnN a dit…

C'est magnifique Jean ! Je suis charmé par ces lignes aussi parfaites et quelles couleurs !